La Galerie Gliacrobati est née en 2017 d’une idée de Raffaella Bortino en tant qu’espace d’exposition dédié aux langues de l’art brut, de l’art irrégulier et de l’art outsider. La galerie est dirigée par Francesco Sena, artiste et thérapeute artistique; le commissariat des projets d’exposition et des activités de recherche est confié à Marzia Capannolo, historienne de l’art, commissaire d’exposition et conseillère artistique.

Les artistes que nous représentons répondent à des besoins expressifs motivés par l’impulsion, en dialogue constant avec des particularités internes et des spécificités biographiques qui caractérisent des expériences complexes, éloignées des règles sociaux et des mécanismes du système artistique. Notre objectif est celui de légitimer le travail des artistes issus de parcours de formation structurés, ainsi que ceux qui sont complètement autodidactes et parfois même inconscients de leur talent, mais qui dans les deux cas opèrent en dehors des circuits officiels de l’art et parviennent à rendre leur vision du monde à travers la création d’œuvres marquées par un langage expressivement instinctif, esthétiquement émoussé et artistiquement efficace.

Outre l’exposition et les activités de recherche, la galerie Gliacrobati soutient un atelier avec un collectif d’artistes patients présentant un double diagnostic, coordonné par Carola Lorio et Francesco Sena en collaboration avec les communautés thérapeutiques Bus Stop et Fragole Celesti.